chronique du livre traquenoir d'ed lacy aux editions du canoë

30 mai 2022 - 124 vues
Télécharger le podcast

Traquenoir
Ed Lacy
editions du canoë

Les Etats-Unis est un pays communautariste. Des villes blacks, hispaniques, des quartiers coréens ou des ghettos de riches, telles sont les compositions sociologiques des villes de ce pays à multiples facettes. Est-ce l'héritage ségrégationniste pour ce pays qui a connu les banquettes pour les gens de couleurs dans les bus, les restaurants interdits aux noirs avec des affichettes excluant explicitement tout un pan de la population américaine? Cette situation légale favorisant une vision négative des gens de couleur, chargée de mauvaises représentations comme le montre Ed Lacy dans Traquenoir, un roman de 1957 avec une nouvelle traduction de Roger Martin et paru aux éditions du canoë.

Toussaint Moore est un détective afro-américain qui tente de vivre, de survivre de son métier alors que Sybil, sa moitié, veut le voir postier. Un jour, une dame au nom de Kay le contacte pour lui demander de filer un "blanc" qui fera l'objet à son insu d'une émission de télé-réalité. Toussaint retrouve assez vite sa trace et le file mais les choses ne vont pas se passer comme prévues et le filoché passe de vie à trépas. Cerise sur le gâteau, les circonstances et les préjugés vont faire de Toussaint le principal suspect de ce meurtre. Seule solution pour s'en tirer : trouver le vrai coupable avant que la police ne considère le détective noir comme le coupable idéal. 

Ed Lacy est le nom de plume de Léonard Zinberg, auteur qui cassait les codes de l'époque : juif non pratiquant,marié à une femme noire et père adoptif d'une petite fille noire, tout cela dans les années 50. Il a écrit quatre romans sous le nom Ed Lacy dont Traquenoir, originellement titré "Room to swing". Ici, l'auteur choisit de mettre en avant un héros afro américain avec Toussaint Moore qui roule en voiture anglaise dans le pays où la bagnole est reine. C'est par ces petits détails que se bâtit l'intérêt du roman , un peu moins sur l'intrigue qui n'est pas des plus trépidantes. Il réside plutôt dans la découverte de Toussaint en cavale à Bingston , petite ville US    qui réunit toutes les horreurs que devait subit la population afro-américaine dans les années 50. C'est précis, stylé, blindé de références habilement expliquées par Roger Martin, le traducteur. Traquenoir est un bonheur de lecture qui permet de plonger dans un polar US vintage, intelligent, de la trempe d'un Chester Himes pour ne citer que lui. Mention spéciale aussi à la course au sensationnel pour un show Tv, idée plus que prémonitoire, en avance sur son temps.